Une nouvelle Conscience pour une nouvelle Terre

Publié le par Didier Eudes

face.jpg

Comment devenir plus conscient de ce magnifique cadeau qu'est la vie qui nous a été
confiée ? La nôtre, celle de nos enfants, celle de la planète.

Nous vivons une époque difficile où l'urgence est de créer un autre rapport à la vie. Entre
les menaces écologiques, économiques, terroristes, etc., le cocooning du monde virtuel et
l'égocentrisme de la vie réelle n'existe t’il pas une solution pour sortir de cette impasse ?

Comment chacun à son niveau à sa mesure, de la petite place qu'il occupe dans le monde
peut-il influencer et accompagner la prise de conscience de notre réalité humaine ? Debout
entre Ciel et Terre, l'homme a reçu en héritage une terre féconde qu'il a bien endommagée.
Comment éveiller la conscience de l’homme, lui permettre d’accomplir son rôle avec sagesse
pour sortir de l’impasse et ainsi réaliser son destin d'être humain ?

Quelle terre allons-nous léguer à nos enfants ? Le devenir de l'humanité semble bien
compromis et pourtant l'espoir est là : de nombreuses organisations, associations et
personnalités ont compris l'urgence de la situation. Nous voyons fleurir des mouvements tels
que la décroissance, la pratique de la méditation, l'engagement dans le pacte civique. Tel le
colibri qui fait face à l'incendie en apportant sa goutte d’eau, chacun essaie de ré-agir pour le
bien de l’humanité. Mais peut-être, ne pourrons nous entrevoir une solution que quand nous
aurons compris que quelque chose de plus grand existe en nous.

« Une nouvelle Conscience pour une nouvelle Terre » sera le thème débattu ce dimanche
2 juin 2013 à la Maison de l’Ingénieur au 9 rue Porta au Havre. Nous commencerons par
visionner 20 mn du film de Marc de la Monardière qui nous présentera le tournage et lancera
le débat avec Philippe Demaison. Des représentants d'initiatives locales témoigneront de
leur engagement pour la naissance d'une nouvelle conscience : Christian Canel pour le Pacte
Civique, Néné Da Costa pour l’association « Femmes debout », Christian Affagard créateur
du Festival’Eure, Khemsa pour la bouquinerie « Les Yeux d’Elsa », Didier Eudes, artiste et
conteur/illustrateur. Un débat avec la salle animé par Claire Lise Chobelet permettra à chacun
de s’exprimer sur ce sujet.

Il y a URGENCE ! Il s'agit aujourd'hui d'agir ici et maintenant chacun à la mesure de son
cœur, en son âme et conscience.

 

http://www.lescheminsduvivant.fr/pages/le-festival-du-vivant/le-festival-du-vivant.html

Publié dans Echos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article